L'oracle de la RDC

19 mai 2017

RDC: LE CLAN DES GOUVERNEURS VEUT LA TETE DE KABILA…

POLITIQUE : KIMBUTA ET MBADU REJOIGNENT KATUMBI !

 

 

Décidément, il faut croire que le Président KABILA doit désormais chercher son opposition politique dans sa Majorité Présidentielle car, depuis la défection du G7 et de Moise KATUMBI,  l’hémorragie politique ne semble point avoir été jugulée. Pour preuve, deux têtes couronnées du régime KABILA viennent de rejoindre KATUMBI.

 

Il s’agit en effet des gouverneurs KIMBUTA et MBADU. Pour le premier cité, la décision ne date pas d’aujourd’hui et elle serait mûrement réfléchie selon deux très proches collaborateurs du Gouverneur André KIMBUTA : Mr Jean Claude MUISSA ancien Directeur Général de la DGRK et le Professeur WELOLI Directeur de Cabinet Adjoint du Gouverneur, qui se sont exprimé, ce mardi 16 Mai 2017,  sur les antennes d’AFRICA24 : « ya André akotika boyé té! Rwandais wana azéla toko lakisa yé ke biso, toza bana ya Kin! toza déjà na Moïse, akosutuka! ».

 

Selon les mêmes sources, il s’est tenu à Kinshasa, en date du 26 Avril 2017, à 21H11, en la résidence du gouverneur KIMBUTA, situé sur l’avenue du cimetière de la GOMBE, une grande réunion qui a connu la participation de : Mr Belade YASSIM, Directeur de Cabinet du Gouverneur de la ville de Kinshasa ; le Directeur de Cabinet du Président de l’Assemblée Provinciale de Kinshasa Mr BIENVENU ,Mm Thérèse OLENGA, Ministre Provincial de Kinshasa en charge l’Environnement et de l’Education  ; Mr Magloire KABEMBA ; Mr Guy MATONDO, Ministre Provincial de Kinshasa en charge de l’Economie et des Finances ; Mr Robert LUZOLANO Ministre Provincial de Kinshasa en charge du Plan ; Mr Godard MOTEMONA, Ministre Provincial de Kinshasa en charge du Transport, Jeunesse et Sport ; Jean-Pierre EALE, Directeur Général de la régie de la Publicité de la ville de Kinshasa ; et de Mr Henri ITOKA, ancien Rapporteur du Bureau de l’Assemblée Provinciale de Kinshasa. L’objet de cette messe noire était : « de mettre en place une stratégie pour assurer à Moise KATUMBI une assise populaire à Kinshasa tout en renforçant le sentiment anti-KABILA et anti-MP dans la capitale. »  

 

Ces révélations nous permettent de comprendre comment la ville de Kinshasa, dont plus de 50% du budget est alloué à la salubrité publique, peut être aussi salle que des toilettes publiques ! Mais également, le rapprochement de KIMBUTA et KATUMBI au niveau du conseil d’administration du Club de football FC BARCELONE.

 

 

 

MBADU S’IMPOSE A KABILA

Le gouverneur du Kongo-Central n’a quant à lui jamais fait de mystère sur sa haine viscérale de KABILA. Arrivé à la tète de la province contre toutes attentes, contre tous les pronostiques mais surtout, contre le candidat de la Majorité Présidentielle, cet outsider politique est devenu « le cauchemar de KABILA et de sa Majorité Présidentielle », comme il aime à le dire à qui veut l’entendre, selon les confidences de Mr Erick KINDAMBU Directeur Général M AUTO.

En effet, après avoir infligé une humiliation retentissante à KABILA et sa Majorité Présidentielle en renvoyant Evariste BOSHAB à ses études, quand ce dernier, pourtant Vice-Premier Ministre en charge de la Sécurité et Intérieur du Pays, avait tenté de défénestrer l’incontournable gouverneur Jaques MBADU SITA ! Ce dernier avait fait selon lui : « la démonstration de sa toute puissance », et appelait ainsi tout ressortissant de sa province à lui faire allégeance.

L’histoire est bien connue et a marqué les esprits. La Majorité Présidentielle de KABILA ne peut rien contre le maître absolu du Kongo-Central car, ce dernier à verrouillé son système et le maîtrise de fond en comble. Tous les moyens ont été mis à contribution.

En homme politique averti et sans scrupule, il a acheté les consciences des députés provinciaux avec l’argent de KATUMBI et DOKOLO en plus de celui de la province,  qu’il détourne impunément.  Et pour mieux s’assurer de son verrou, il a fait de la Vice-Présidente de l’Assemblée Provinciale du Kongo-Central Madame MASAKA, sa concubine et confidente amoureuse. Pour lui démontrer son amour, le Gouverneur vient de faire de son fils, un de ses ministres au gouvernement provincial. Jaques MBADU SITA se targue d’avoir envoyé un message fort à Kinshasa en remaniant son gouvernement provincial : « ici, je suis le maitre du jeu ! ».

 

 

D’ailleurs, Emmanuel SHADARY, actuel Vice-Premier Ministre en charge de la Sécurité et Intérieur, traumatisé par la leçon administré à son prédécesseur BOSHAB, préfère ne rien voir et ne rien savoir du Kongo-Central.

 

Voilà comment MBADU s’impose à KABILA mais, au-delà du Gouverneur MBADU, c’est le spectre de Moïse KATUMBI qu’il faut considérer car, ce dernier a changé sa stratégie. La confrontation directe et le choc frontal ne sont plus d’actualité. Non, KATUMBI à déclenché une guerre asymétrique en se comportant comme un virus qui se propage et gangrène le camp présidentiel.  

André-Jaques NSILULU NKIADI

/ correspondant AFRICA24

 

 

 

Posté par flashmalinfo à 10:47 - Commentaires [6] - Permalien [#]

27 octobre 2016

RDC: BYAZA SANDA désavoue DOS SANTOS et fait déchanter KABILA !

ANGOLA RDC

 

Le désormais très populaire Secrétaire Général du Sénat de la République Démocratique du Congo balaye d’un revers de la main les propos du Président angolais, Eduardo DOS SANTOS.

Ce dernier a appelé l’opposition congolaise à adhérer aux résolutions du Dialogue National conduit par Edem KODJO, qu’il a félicité au passage. Et au peuple congolais, le Président angolais exhorte de privilièger la paix et la stabilité.

BYAZA SANDA affirme que : « Le Président angolais n’ a aucune lecon à donner aux congolais ! Car l’Angola n’est pas un modèle de démocratie en afrique et que  le peuple congolais, qui est le seul arbitre entre l’opposition et la majorité présidentielle de KABILA, va donner un carton jaune que personne ne peux empêcher ! ».

Le patron de l’administration du Sénat précise que : « Le Rassemblement n’a pas pris part au monologue de la Cité de l’O.U.A  car, le seul dialogue qui vaille, c’est celui qui se fera sans KABILA, qui a consommé son deuxième et dernier mandat ».

Le sommet de Luanda n’a donc pas réglé le problème de KABILA et de la République Démocratique du Congo.

 

Marcel LESAGE

Posté par flashmalinfo à 00:23 - Commentaires [12] - Permalien [#]

25 octobre 2016

RDC UN SECRETAIRE GENERAL BRAVE LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE!

 

DEPUIS LA SUISSE OU IL SEJOURNE  EN MISSION DE SERVICE, LE SG BYAZA-SANDA DONNE UN CARTON JAUNE A KABILA !

Davide BYAZA-SANDA a été aperçu ce samedi 22 octobre 2016,  à 10 heures, heure de Paris, en compagnie de Francis KALOMBO et de Salomon Idi KALONDA DELLA, le principal conseiller de l’ex-Gouverneur du Katanga, juste avant l’émission que le premier cité s’apprêtait à tourner sur Africa24.

Rien n’a filtré de leur entretien qui a duré 2 heures à Roissy Charles De Gaule. Le SG BYAZA s’est exprimé sur le gouvernement issu du Dialogue National convoqué par Joseph KABILA, l’actuel Président de la République Démocratique du Congo en fin mandat, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il n’a pas sa langue en poche ! En effet, il a qualifié ce gouvernement de « mort né » car, selon  David BYAZA, « le manque d’inclusivité du dialogue de l’O.U.A est du à la détermination du Président sortant de ne pas décrisper la tension politique qu’il a lui-même causé en restreignant l’espace politique par des arrestations arbitraires des opposant politiques et en freinant délibérément le processus électoral pour s’accrocher au pouvoir ».

David BYAZA a également commenté l’agression du numéro 1 des services secrets de son pays, Kalev MUTOND, survenu en France à l’aéroport de Roissy Charles De Gaule ce vendredi 21 octobre 2016,  qu’il considère être « la conséquence de l’amateurisme au sommet de l’Etat. Kalev  n’est bon qu’à monter des petits coups d’amateurs aux opposants mais, le carton jaune donné à KABILA par le peuple est à prendre très au sérieux ! »

                  

L’homme politique déclare s’être déjà illustré par un article informel qu’il a diffusé à Kinshasa au Palais du Peuple, siège du Parlement, dont le titre : « le SG David BYAZA-SANDA LUTALA dit non ! Au glissement de toutes les institutions et au 3e mandat de KABILA ! », a attiré l’attention des sénateurs et députés du Parlement congolais.

Dans ce document, on peut comprendre que le Secrétaire Général BYAZA dénonce « le monologue » de la cité de l’O.U.A, une tentative d’obtenir un  troisième mandat pour KABILA, et un glissement des institutions de la RDC. Il conteste d’ailleurs l’éventualité d’un intérim à Léon KENGO WA DONDO, actuel Président du Sénat, et réfute la légitimité d’un « REGIME SPECIAL » au rassemblement. Pour lui, seule l’administration publique peut sauver la République Démocratique du Congo.

Marcel LESAGE

Posté par flashmalinfo à 16:26 - Commentaires [1] - Permalien [#]